fbpx
Comment créer un tunnel de vente pour vendre des cours en ligne (modèle de tunnel de vente)

Comment créer un tunnel de vente pour vendre des cours en ligne (modèle de tunnel de vente)

Comment créer un tunnel de vente pour vendre des cours en ligne ? (modèle de tunnel de vente)

Vous avez du mal à générer des revenus réguliers pour votre activité de cours en ligne ? Il est probable que vous ayez besoin d’un tunnel de vente. Suivez ce processus éprouvé étape par étape pour construire un entonnoir de vente qui génère des prospects et des ventes régulières pour votre cours en ligne.

Le marketing et la vente de cours en ligne sont des sujets qui posent problème à de nombreux créateurs de cours, de coaching ou de formations en ligne. Peut-être que vous êtes l’un d’eux.

Vous êtes un expert dans votre secteur (après tout, vous avez créé un cours entier à ce sujet !), mais vous n’êtes pas un expert en marketing. Par conséquent, votre cours ne génère que très peu de ventes, voire aucune.

Alors, est-ce le moment de jeter l’éponge ? Devez-vous renoncer à votre rêve d’enseigner en ligne et d’avoir un impact positif sur la vie des autres en partageant vos connaissances avec eux ?

Absolument pas !

Avoir un excellent cours n’est qu’une des conditions nécessaires pour réussir en tant que formateur en ligne. Il faut également disposer d’un processus spécifique pour attirer et inscrire les étudiants à votre cours.

Ce processus s’appelle un entonnoir ou tunnel de vente, et sans lui, l’inscription de nouveaux étudiants sur une base régulière est presque impossible.

Ne pas avoir de tunnel de vente pour votre cours ou programme en ligne équivaut à installer un stand de limonade au milieu du désert où personne ne le trouvera jamais. Bien sûr, il peut faire super chaud dehors. Bien sûr, votre limonade peut être délicieuse.

Mais si vous ne donnez pas aux gens un chemin clair à suivre et qui mène à votre stand de limonade, ils ne le trouveront jamais.

Cette approche de “construire et (espérer) que vos clients viendront” se traduit rarement par des ventes et des inscriptions, du moins dans le monde réel.

Stand de limonade dans le desert

Sans entonnoir de vente, vous êtes pratiquement condamné à l’échec.

Avant d’aller plus loin, je pense qu’il est important de faire la distinction entre un entonnoir de vente et une technique de marketing. Utiliser certaines techniques pour commercialiser votre cours n’est pas la même chose que d’avoir un entonnoir de vente.

Je m’explique…

Une technique marketing est une méthode permettant de faire connaître votre cours ou formation en ligne. Faire de la publicité sur Facebook, par exemple, est une technique marketing.

Des articles invité sont une technique marketing. Publier une vidéo de promotion de votre cours sur YouTube est une autre technique marketing. Être invité sur un podcast est une technique marketing. Vous avez compris.

Un tunnel de vente, quant à lui, est l’ensemble du processus par lequel vous guidez vos étudiants potentiels, et qui se termine par la décision de s’inscrire (ou non) à votre cours.

Les techniques marketing sont donc ce que vous utilisez pour faire entrer les prospects dans ce processus. Elles constituent la première étape du processus de vente, mais pas son intégralité.

Utiliser des techniques marketing sans les intégrer dans un processus de vente aboutit rarement à des ventes ou à des inscriptions.

Cette logique s’applique aussi bien aux cours gratuits qu’aux cours payants. Dans les deux cas, vous devez guider quelqu’un à travers un processus qui se termine par la décision de s’inscrire à votre cours.

Pour vous aider à fixer le prix de votre cours, je vous suggère de consulter cet article.

Maintenant que nous avons clarifié cette distinction, voyons comment créer un tunnel de vente pour votre cours.

Avertissement : l’entonnoir de vente que je vais vous montrer n’est pas le seul type d’entonnoir de vente que vous pouvez créer pour vendre votre cours, mais c’est celui qui est actuellement utilisé par de nombreux formateurs ou coachs en ligne. Maxime de Ecomfrenchtouch utilise ce tunnel pour vendre ses formations et cela fonctionne plutôt bien pour lui :

Plutôt génial, non ?

Avant d’aller plus loin, je dois préciser que l’entonnoir de vente que je vais vous montrer demande un certain travail de mise en place. Mais il est efficace et n’est pas très difficile à mettre en œuvre.

Et le meilleur, c’est qu’une fois que vous avez mis en place ce tunnel de vente, il peut fonctionner pratiquement en pilote automatique – ce qui signifie qu’il continuera à inscrire de nouveaux étudiants à votre cours pendant que vous vous détendez, que vous regardez un film, que vous prenez un repas avec votre famille, et même pendant que vous dormez. Woohoo !

PICTURE

Les seules conditions requises pour mettre en place ce tunnel de vente sont les suivantes :

1. Un logiciel de e-mail marketing

Cet entonnoir de vente implique la création d’une liste d’abonnés par e-mail et l’envoi d’e-mails automatisés. Vous aurez donc besoin d’un compte auprès d’un fournisseur de services d’e-mails. Je vous recommande de lire mon guide complet pour obtenir vos 100 premiers e-mails qualifiés.

2. Source de trafic

Un tunnel de vente ne fonctionne que si les gens entrent effectivement dans votre tunnel. Pour obtenir ces personnes, vous avez besoin soit d’un public (votre liste d’e-mails, les lecteurs de votre blog, les auditeurs de vos podcasts, les abonnés à vos médias sociaux, etc.), soit de la volonté de vous démener et/ou de dépenser de l’argent en publicités pour faire entrer les gens dans votre entonnoir. Tant que vous ne ferez pas entrer des gens dans votre entonnoir de vente, il ne convertira personne.

3. Logiciel de webinaire (facultatif)

Cette option est facultative, mais l’une des meilleures façons de vendre votre cours en ligne est d’organiser un webinaire en direct au cours duquel vous présentez votre cours aux participants. Pour organiser un webinaire, vous aurez besoin d’un compte avec un logiciel de webinaire. Je vous recommande Zoom par exemple.

Vous répondez à ces critères ?

Parfait, passons à la suite :

“Comment créer un tunnel de vente pour vendre votre cours en ligne #enseigneronline #tunnelvente.”

6 étapes pour créer un entonnoir de vente pour vendre votre cours en ligne :

Ok, donc il y a beaucoup de choses différentes qui composent ce tunnel de vente, mais j’ai réussi à organiser l’ensemble du processus en 6 étapes spécifiques :

1. Identifiez un problème spécifique auquel votre marché cible est confronté

Soyons honnêtes. Votre cours ne s’adresse pas à tout le monde (ne vous inquiétez pas, c’est une bonne chose). Il existe un type de personne spécifique qui sera très probablement intéressé par votre cours. Ce type de personne fait partie de votre marché cible.

Sans entrer dans les détails, disons simplement qu’il est d’une importance vitale pour le succès de votre entreprise de cours ou de coaching en ligne que vous sachiez qui est votre marché cible.

Sans une compréhension approfondie de la personne que vous essayez d’aider avec votre cours, et de ce pour quoi elle a besoin d’aide (quelles sont ses questions, ses défis, ses peines et ses frustrations), il vous sera très difficile de.. :

A : créer un cours qui les aide, et

B : commercialiser votre cours auprès des personnes qui en ont le plus besoin.

En fait, je vous recommande de créer un persona détaillé de votre étudiant/client idéal (parfois appelé avatar du client). Cette clarté vous aidera énormément à créer le tunnel de vente de votre cours. Mais pour l’instant, on va supposer que vous connaissez déjà votre marché cible.

À partir de là, l’étape suivante consiste à identifier un problème spécifique que ces personnes ont en fonction de leurs recherches online pour trouver une solution (en rapport avec le sujet de votre cours en ligne).

Comment déterminer le problème auquel votre marché cible est confronté ?

Il y a essentiellement deux façons de procéder. Vous pouvez faire des recherches sur votre marché cible, ou vous pouvez leur demander directement. Idéalement, vous devriez faire les deux.

Commençons par la première méthode.

Voici quelques façons de faire des recherches en ligne pour connaître les problèmes spécifiques auxquels votre marché cible est confronté :

  • Lisez les commentaires sur les blogs et les forums traitant de votre sujet.

Effectuez une recherche sur Google pour trouver les principaux blogs, forums et publications sur le sujet de votre cours. Lisez les articles les plus populaires sur ces sites (en fonction du nombre de commentaires et de partages sur les médias sociaux). Ensuite, lisez la section des commentaires de ces articles. Vous y trouverez souvent des commentaires (positifs et négatifs), ainsi que des questions posées par des personnes de votre marché cible.

  • Lisez les critiques de livres sur votre sujet

Allez sur Amazon et recherchez des livres sur votre sujet. Jetez un coup d’œil à la table des matières des livres (pour vous donner une idée des sujets abordés) et, surtout, lisez les commentaires laissés par les lecteurs. Les critiques négatives révèlent souvent les sujets que les lecteurs espéraient voir abordés (ou traités plus en détail) dans le livre, mais qui ne l’ont pas été.

  • Recherchez des questions sur Quora concernant votre sujet

Quora est un site de questions-réponses où les questions sont posées, répondues, éditées et organisées par sa communauté d’utilisateurs. Des millions de personnes visitent ce site chaque jour et je n’ai jamais trouvé un sujet qui n’avait pas été discuté sur Quora.

À l’aide de la barre de recherche située en haut du site, saisissez quelques mots-clés en rapport avec le sujet de votre cours en ligne. Si vous proposez un cours sur le dressage des chiens, par exemple, essayez de taper les mots “dressage chiens” dans la barre de recherche et voyez ce qui en ressort.

  • Questions dans les groupes Facebook ou LinkedIn

Rejoignez quelques groupes Facebook et/ou LinkedIn sur le thème de votre cours ou sur un sujet connexe qui intéresse votre marché cible. Prêtez attention aux questions que les membres posent dans ces groupes. Si quelqu’un demande publiquement un retour d’information ou de l’aide pour un problème spécifique, vous pouvez parier que d’autres personnes de votre marché cible ont également ce problème.

  • Demandes et plaintes du service clients

Si vous possédez ou travaillez pour une entreprise qui dessert votre marché cible, prêtez attention aux questions que les clients envoient à l’équipe du service client. Les gens contactent rarement le service client à moins d’avoir une question ou un problème, et ces questions peuvent être une excellente source d’information sur les besoins de votre marché cible.

La deuxième façon de découvrir ce qui pose problème à votre marché cible est de le lui demander (oui, en lui parlant réellement).

Voici quelques façons d’interroger votre marché cible :

  • Envoyez un e-mail à votre liste de diffusion

Si vous avez une liste d’adresses e-mails, envoyez un e-mail à vos abonnés et demandez-leur ce qui les préoccupe. Une autre option consiste à leur envoyer un lien vers une enquête de satisfaction où ils peuvent saisir leurs réponses à vos questions dans un formulaire.

  • Demandez aux membres de vos groupes Facebook ou LinkedIn

Si vous avez un groupe Facebook ou LinkedIn, posez une question dans votre groupe et invitez vos membres à y répondre. Avec Facebook, par exemple, vous pouvez créer un sondage pour recueillir les votes/réponses des membres de votre groupe. Qui sait, vous pourriez même trouver votre prochaine idée de cours en ligne en demandant simplement aux membres de votre groupe ce pour quoi ils ont besoin d’aide !

  • Les Médias sociaux

Si des membres de votre marché cible vous suivent sur les médias sociaux, publiez un message dans lequel vous leur demandez de vous poser toute question ou tout défi spécifique qu’ils ont sur le sujet de votre cours. Comme dans le cas d’un e-mail, vous pouvez partager un lien vers une enquête au lieu de répondre publiquement (cette option peut être la meilleure en fonction de la nature du sujet de votre cours).

  • Parlez à vos clients

Enfin, vous pouvez téléphoner à vos clients existants et/ou passés. Dites-leur que vous effectuez des recherches afin de créer du contenu et des ressources supplémentaires pour les aider, et demandez-leur 10 à 15 minutes de leur temps pour en savoir plus sur leurs questions et défis spécifiques qu’ils pourraient avoir. Vous seriez surpris de voir à quel point les gens sont prêts à s’ouvrir lorsque vous leur demandez simplement de le faire.

2. Publiez du contenu gratuit qui résout un problème spécifique

Une fois que vous avez identifié un problème spécifique à propos duquel votre marché cible cherche une solution, l’étape suivante consiste à publier un contenu gratuit qui les aide à résoudre ce problème spécifique.

L’idée derrière cette étape est de fournir gratuitement de la valeur à votre marché cible (en partageant du contenu qui l’aide réellement), de gagner sa confiance et de vous positionner en tant qu’expert dans le processus.

Votre contenu ne doit pas nécessairement être un article de blog. Si vous le souhaitez, vous pouvez publier un épisode de podcast (contenu audio), ou peut-être une vidéo. Le type de contenu que vous créez n’est pas très important. Ce qui compte, c’est que le contenu que vous créez aide réellement votre marché cible. Essayez de créer le meilleur contenu sur le Web concernant le problème spécifique que vous avez identifié à l’étape 1.

Si vous écrivez un article de blog, je vous recommande une longueur d’au moins 2 000 mots. Plus il est long et utile, mieux c’est. De plus, vous marquerez des points auprès de Google lorsqu’il se rendra compte que vous avez écrit l’un des meilleurs (sinon LE meilleur) articles en ligne sur ce sujet/problème spécifique.

Mais… mais… si je les aide à résoudre leur problème gratuitement, pourquoi achèteraient-ils mon cours ?

Vous vous demandez peut-être pourquoi aider quelqu’un à résoudre son problème gratuitement vous aidera à vendre votre cours, et c’est une question légitime. Permettez-moi d’expliquer la logique qui sous-tend cette stratégie…

Le problème que votre article de blog aide à résoudre ne doit pas être le SEUL problème que votre cours aide à résoudre. Il ne doit être qu’un problème parmi d’autres que votre cours aborde. Ainsi, votre article de blog aide votre lecteur, mais il aborde également un problème plus important (auquel votre cours apporte une solution).

Par exemple, si vous proposez un cours sur le dressage des chiens, il serait difficile d’écrire un article qui couvre tout ce qu’une personne doit savoir sur le dressage de son chien (d’où la raison pour laquelle vous avez créé un cours). Mais ce que vous pouvez faire, c’est vous attaquer à un petit problème qui fait partie du processus global de dressage des chiens.

Voici quelques problèmes auxquels les propriétaires de chiens sont souvent confrontés lors du dressage de leur animal :

  • Leur chien n’arrête pas de mordiller leurs meubles.
  • Leur chien continue à faire pipi dans la maison
  • Leur chien tire trop fort lorsqu’il est promené
  • Leur chien aboie en direction des étrangers (quelle impolitesse !)

Chacun de ces problèmes pourrait faire l’objet d’un excellent article de blog qui pourrait être utile à une personne qui essaie de dresser son chien. En fait, voici quelques idées de titres qui pourraient être utilisés pour ces articles de blog :

  • Comment dresser votre chien pour qu’il arrête de mordiller les meubles ?
  • Comment dresser votre chien pour qu’il ne fasse plus pipi dans la maison ?
  • Comment dresser votre chien pour qu’il arrête de tirer quand vous le promenez ?
  • Comment dresser votre chien pour qu’il n’aboie plus contre les étrangers ?

Si vous étiez propriétaire d’un chien et que vous étiez confronté à l’un de ces problèmes, et que vous voyiez le titre d’un article de blog promettant la solution à ce problème précis, ne voudriez-vous pas le lire ? Bien sûr que oui, c’est EXACTEMENT ce que vous recherchez !

Une fois que vous avez décidé du problème spécifique pour lequel vous allez partager la solution, allez-y et rédigez votre article de blog (ou enregistrez votre épisode de podcast, ou votre vidéo, etc.) Assurez-vous de lui donner un titre clair et convaincant qui attirera immédiatement l’attention de la personne qui recherchera la solution à ce problème.

En fait, Co-Schedule dispose d’un excellent outil appelé Headline Analyzer. Testez plusieurs idées de titres pour votre article de blog et utilisez celle qui a obtenu le meilleur score.

Headline Analyzer

PICTURE

3. Incluez une ressource gratuite pour développer votre liste de diffusion.

Les personnes qui lisent votre article de blog ne s’inscriront pas toutes à votre cours en ligne, et c’est très bien ainsi. La meilleure façon de séparer les lecteurs occasionnels des personnes les plus susceptibles de s’inscrire à votre cours est de les inciter à s’abonner à votre liste de diffusion.

Selon Salesforce, il faut en moyenne 6 à 8 touches pour générer un prospect viable. Cela signifie qu’un étudiant potentiel aura probablement besoin d’entendre parler de vous 6 à 8 fois avant de décider de s’inscrire à votre cours. Quel est le meilleur moyen d’y parvenir ? L’e-mail.

Pour inciter quelqu’un à s’inscrire à votre newsletter, vous devez lui offrir une incitation à le faire. Cette incitation peut être une ressource gratuite qui complète les informations que vous avez partagées dans votre article de blog.

Vos 100 premiers leadsCette ressource est généralement offerte en échange de l’adresse e-mail de la personne. Une checklist, un guide ultime, une formation supplémentaire ou même un cours gratuit sont autant d’exemples d’améliorations de contenu que vous pouvez offrir.

Veillez à ce qu’il soit très évident que vous proposez une mise à niveau du contenu dans votre article de blog. Indiquez-le en haut, au milieu, en bas et peut-être même dans la barre latérale de la page.

A lire aussi : Comment créer votre liste d’adresses e-mails (guide complet)

Pour vous donner un exemple, l’un des articles les plus populaires de mon blog s’intitule “Comment classer vos vidéos en première position sur Youtube“. Comme vous pouvez le deviner, cet article aide les créateurs de vidéos en ligne (un de mes marché cible) à référencer leurs vidéos.

J’ai créé un guide sur le référencement des vidéos sur Youtube (un document PDF), que je propose gratuitement en échange de l’e-mail de la personne, comme vous pouvez le voir dans la capture d’écran ci-dessous :

Popup Youtube SEO

Depuis la publication de cet article plus de 5 000 personnes l’ont lu et plus de 300 personnes ont choisi de recevoir mon guide sur le SEO Youtube. Cela représente plus de 300 clients potentiels pour SEO Mastery (dont beaucoup sont devenus des clients), tout cela à partir d’un seul article ! Pas mal, non ?

Encore une fois, toutes les personnes qui liront votre article ne s’inscriront pas sur votre liste de diffusion pour recevoir la ressource gratuite, mais celles qui le font vous donneront la permission de communiquer avec elles. Et c’est exactement ce que vous allez faire =)

“Pour convertir les lecteurs de votre blog en clients payants, inscrivez-les sur votre liste d’adresses de diffusion. #emailmarketing”

4. Envoyez un e-mail de bienvenue (avec la ressource gratuite) aux nouveaux abonnés.

Cette étape est très simple, et probablement la plus facile de toutes les étapes de la création de cet entonnoir de vente.

En utilisant votre fournisseur de services de messagerie, vous pouvez créer ce que l’on appelle un autorépondeur.

Il s’agit d’un e-mail qui est envoyé à une personne automatiquement et après une période de temps prédéterminée, ce qui, dans le cas d’un e-mail de bienvenue, serait immédiatement après l’inscription à votre liste d’e-mails.

Je vous recommande de garder votre e-mail de bienvenue assez simple. Présentez-vous, remerciez-les d’avoir lu votre article de blog et incluez un lien pour télécharger la ressource gratuite que vous leur avez promise.

Vous pouvez également les inviter à vous contacter (car il n’est jamais mauvais de parler aux personnes de votre marché cible). Faites-leur savoir qu’ils peuvent vous envoyer un e-mail à tout moment, vous suivre sur les médias sociaux, visiter votre site Web, etc.

Enfin, faites-leur savoir que s’ils ne veulent plus recevoir d’e-mails de votre part, il leur suffit de se désinscrire de votre liste de diffusion.

L’email marketing ne fonctionne que si les personnes figurant sur votre liste emails vous ont donné la permission de les contacter. En fait, la plupart des fournisseurs de services d’e-mail exigent que vous envoyiez à tous les nouveaux abonnés un e-mail de confirmation (leur demandant de confirmer qu’ils souhaitent recevoir des e-mails de votre part) avant même de leur envoyer votre e-mail de bienvenue.

5. Création d’une série d’e-mails de suivi automatisés pour vendre votre cours.

J’ai mentionné au début de cet article que cet entonnoir de vente particulier, une fois créé, peut fonctionner pratiquement en pilote automatique. L’une des choses qui rend cela possible est une séquence d’e-mails de suivi automatisés.

Son fonctionnement est assez simple. Vous écrivez une série d’e-mails et vous les ajoutez à votre autorépondeur (série de suivi) en utilisant votre fournisseur de services de messagerie.

Vous décidez à l’avance de la date d’envoi de ces e-mails par rapport au jour où une personne s’inscrit pour la première fois sur votre liste de diffusion.

Ainsi, par exemple, vous pouvez rédiger 7 e-mails de suivi, puis configurer votre série de répondeurs automatiques pour qu’ils envoient un e-mail par jour pendant 7 jours à chaque nouvel abonné à votre liste e-mails.

Voici une capture d’écran d’une série de suivi que j’ai créée avec systeme.io, juste pour vous donner un exemple.

Sequence e-mails

Le but est de s’assurer que toutes les personnes inscrites à votre liste d’e-mails reçoivent les mêmes e-mails, dans le même ordre, et après le même laps de temps.

Et puisque le but de ces e-mails est de convaincre quelqu’un de s’inscrire à votre cours en ligne, voici quelques façons de procéder :

Si votre cours est gratuit :

Si votre cours est gratuit, cela ne devrait pas demander beaucoup d’efforts (ou beaucoup d’emails) pour convaincre quelqu’un de s’y inscrire. Vous pouvez même l’inviter à suivre votre cours dans votre premier e-mail de bienvenue.

Si votre cours est à vendre :

Si vos étudiants doivent payer pour suivre votre cours, il faudra probablement un peu de temps pour les convaincre de s’y inscrire. Voici quelques approches que vous pouvez adopter :

Proposez un essai gratuit (laissez-les suivre quelques-unes de vos leçons gratuitement).

Si votre logiciel de mise en ligne de cours vous le permet, vous pouvez choisir d’intégrer certaines leçons de votre cours dans un essai gratuit. Si votre cours comporte 10 leçons, par exemple, vous pouvez mettre la 1ère ou les 2 premières leçons à disposition gratuitement.

L’avantage d’un essai gratuit est qu’il permet à une personne d’en apprendre un peu sur vous sans risque et de décider si elle aime votre contenu et votre style d’enseignement avant d’acheter l’ensemble de votre cours.

Lorsqu’une personne termine son essai gratuit, vous pouvez lui envoyer un e-mail pour l’inviter à acheter votre cours complet.

Rédigez une série ou séquence d’e-mails qui se terminent par une invitation à s’inscrire à votre cours.

Avec cette approche, vous écrivez une séquence d’e-mails qui fonctionnent ensemble pour éduquer votre étudiant potentiel, gagner sa confiance et lui présenter votre cours sur une période de temps prédéterminée.

Ces e-mails peuvent contenir des conseils exclusifs, des liens vers d’autres articles de blog ou des ressources utiles, et finalement une invitation à s’inscrire à votre cours.

Vous pouvez même positionner votre série comme un cours gratuit par e-mail (comme l’ont fait de nombreux créateurs de cours en ligne).

Avec cette approche, vous traitez chaque e-mail comme une leçon spécifique dans un cours. À la fin de votre cours gratuit par e-mail, vous invitez vos abonnés à s’inscrire à votre cours / programme payant.

Si vous proposez un cours gratuit de 7 jours, par exemple, votre séquence pourrait ressembler à ceci :

Jour 1 : e-mail de bienvenue
Jour 2 : Contenu (leçon n° 1)
Jour 3 : Contenu (Leçon n°2)
Jour 4 : Contenu (Leçon n°3)
Jour 5 : Contenu (Leçon n°4)
Jour 6 : Contenu (Leçon n°5)
Jour 7 : Contenu (leçon n° 6)
Jour 8 : Contenu (leçon n° 7)
Jour 9 : Invitation à s’inscrire (vendre votre cours)
Jour 10 : Foire aux questions (FAQ)

Invitez les personnes de votre liste à participer à un webinaire en direct au cours duquel vous présenterez votre cours.

Je ne vais pas entrer dans les détails ici mais le principe de base est d’inviter vos abonnés à un webinaire en direct où vous partagerez certains de vos meilleurs conseils avant de présenter votre cours.

L’avantage des webinaires en direct est qu’ils vous permettent de passer du temps à éduquer et à interagir avec vos étudiants potentiels (ce qui les aide à vous connaître, à vous apprécier et à vous faire confiance) avant de les inviter à s’inscrire à votre cours.

Invitez les personnes de votre liste à regarder un webinaire préenregistré ou une vidéo de vente qui présente votre cours.

Une autre option (au lieu d’organiser un webinaire en direct) consiste à inviter les abonnés à vos e-mails à regarder un webinaire préenregistré ou une vidéo de vente présentant votre cours.

Si vous décidez d’utiliser cette approche, je vous recommande d’organiser d’abord quelques webinaires en direct pour affiner votre présentation et vous assurer qu’elle est efficace avant de commencer à diriger les gens vers une vidéo préenregistrée.

L’inconvénient d’envoyer les gens vers un webinaire ou une vidéo de vente préenregistrée est que vous ne serez pas là pour dialoguer avec eux ou répondre à leurs questions en temps réel.

Donc, à moins que vous n’ayez une présentation vraiment efficace qui a été testée plusieurs fois, cette approche peut ne pas être aussi efficace que celles mentionnées ci-dessus.

6. Assurez le suivi des non-acheteurs de votre liste d’e-mails

Les personnes que vous invitez à s’inscrire à votre cours en ligne ne le feront pas toutes, et c’est parfaitement normal. Ne le prenez pas personnellement. Tous les vendeurs apprennent que leurs interlocuteurs n’achètent pas tous. Si vous savez comment faire en sorte que 100 % des personnes achètent chez vous, dites-moi votre secret.

Ceci étant dit, ce que vous pouvez faire après avoir présenté votre cours à vos abonnés (que ce soit en les envoyant directement sur la page de vente de votre cours, en leur offrant un essai gratuit, en les invitant à un webinaire, etc.) est de leur demander poliment pourquoi ils n’ont pas acheté.

La plupart des gens seront surpris que vous leur demandiez, et si vous le faites correctement, vous pouvez obtenir des commentaires incroyablement précieux de la part de votre marché cible. Parfois, ils veulent simplement vous parler et vous poser quelques questions avant d’acheter chez vous. Quoi qu’il en soit, entamer ce dialogue peut être très bénéfique.

Dans le pire des cas, vous recevez un message désagréable du type “Arrêtez de m’envoyer des e-mails ! Je ne veux pas suivre votre cours stupide. Tu es nul !” (oui, cela arrive de temps en temps).

Ne prenez jamais ce type de message personnellement. Une petite réaction négative par ci, par là fait partie du prix à payer pour faire des affaires sur Internet.

Le plus souvent, les réactions des non-acheteurs vous aideront à réfléchir à des leçons supplémentaires à ajouter à votre cours, à modifier vos e-mails de suivi ou à ajouter des informations supplémentaires sur la page de vente de votre cours ou sur la page des questions / réponses (FAQ), ce qui vous aidera à avoir plus de succès à long terme.

Fait amusant : un jour, le matin de Noël, j’ai reçu un e-mail désagréable de la part d’un membre de ma liste de diffusion. Cette personne avait reçu un message automatique de ma part ce matin-là (elle s’était inscrite sur ma liste quelques jours auparavant) et n’avait pas réalisé qu’il s’agissait d’un message automatique.

Elle pensait que j’avais écrit et envoyé cet e-mail le matin de Noël, et elle était furieuse. J’ai fini par m’excuser et leur expliquer qu’il s’agissait d’un message automatique. Mais croyez-moi, dans la plupart des cas, il est préférable de désabonner ces personnes de votre liste d’e-mails et de continuer votre journée.

Votre tunnel de vente est prêt, quelle est l’étape suivante?

Bon, une fois que votre tunnel de vente est mis en place, l’étape suivante consiste à le remplir avec des personnes qui sont très probablement intéressées par votre cours en ligne (votre marché cible).

Voici quelques façons de promouvoir votre article de blog auprès de votre public existant :

  • Envoyez un e-mail à votre liste d’abonnés avec un lien vers votre article de blog.
  • Partagez votre article de blog sur tous vos médias sociaux.
  • Partagez votre article de blog au sein de vos groupes Facebook ou LinkedIn.
  • Publiez des annonces sur Facebook à l’intention de vos fans existants ou de votre public de reciblage (retargeting).

Si vous n’avez pas d’accès direct à votre public cible, ne vous inquiétez pas. Vous avez encore beaucoup d’options.

Voici quelques moyens d’amener votre marché cible à trouver et à lire votre article de blog :

  • Partagez le lien vers votre article de blog dans les groupes de médias sociaux où les gens discutent du sujet de votre cours (lisez toujours les directives du groupe avant de poster, afin de ne pas être signalé comme un spammeur).
  • Partagez le lien sur des communautés et des forums en ligne populaires, tels que Quora.
  • Publiez une vidéo similaire sur YouTube (le deuxième plus grand moteur de recherche du monde) et dirigez les internautes vers votre article de blog à partir de la vidéo.
  • Utilisez les publicités Facebook ou Google pour promouvoir votre article de blog auprès de personnes spécifiques en fonction de leurs données démographiques et de leurs intérêts.
  • Optimisez votre article de blog pour l‘optimisation des moteurs de recherche (SEO) en incluant votre ou vos principaux mots clés dans le titre de votre article, les sous-titres et les paragraphes.
  • Incluez des boutons de partage des médias sociaux bien visibles pour faciliter le partage par les lecteurs.

Si vous souhaitez savoir pourquoi le contenu est super important pour votre blog, je vous suggère vivement de lire cet article.

Utilisez votre tunnel de vente pour inscrire de nouveaux étudiants au cours en mode pilote automatique.

J’espère que ces étapes vous seront utiles. Et encore une fois, je veux juste réaffirmer que ce n’est certainement pas le seul type d’entonnoir de vente que vous pouvez utiliser pour inscrire plus d’étudiants à vos cours en ligne.

Mais c’est un type de tunnel que beaucoup d’instructeurs en ligne utilisent et avec lequel ils ont du succès.

La création d’un tunnel de vente prend du temps, mais une fois qu’il est opérationnel, votre seule responsabilité est de vous assurer que de nouvelles personnes y entrent régulièrement.

La façon dont vous y parvenez ne dépend que de vous.

  • Vous pouvez écrire plus d’articles de blog.
  • Vous pourriez être interviewé sur des podcasts.
  • Vous pouvez créer un groupe Facebook.
  • Vous pouvez créer une chaîne YouTube.
  • Vous pouvez utiliser les publicités Facebook pour promouvoir votre article de blog. V

Vous pourriez faire tout cela à la fois et plus encore. Faites ce que vous pouvez, avec le temps et les ressources dont vous disposez.

En créant du contenu et des leads magnet our aimants à prospects qui attirent votre public cible à chaque étape du parcours d’achat du client, vous attirez autant de clients potentiels que possible dans votre tunnel de vente, et pas seulement ceux qui sont prêts à acheter immédiatement.

Un dernier conseil que je voudrais vous donner est de ne pas vous attendre à ce que votre premier tunnel de vente soit parfait. Vous devez toujours tester différentes approches, apporter des ajustements à votre entonnoir de vente et mesurer les résultats. Ce qui est mesuré est souvent amélioré.

Quel type de tunnel de vente utilisez-vous pour vendre votre cours en ligne ? Avez-vous d’autres astuces ou conseils à partager sur ce sujet ? Laissez un commentaire ci-dessous pour nous en faire part !

X10 VOTRE TRAFIC SUR GOOGLE
Obtenez un accès VIP à des conseils exclusifs en matière de référencement et de marketing stratégique que je ne partage qu'avec mes abonnés. Téléchargez GRATUITEMENT des guides, des check listes et des modèles pour accélérer le trafic de votre site web.
S'abonner
Airyourvoice
maxime.troubat@gmail.com
No Comments

Post A Comment

X10 VOTRE TRAFIC SUR GOOGLE
Obtenez un accès VIP à des conseils exclusifs en matière de référencement et de marketing stratégique que je ne partage qu'avec mes abonnés. Téléchargez GRATUITEMENT des guides, des check listes et des modèles pour accélérer le trafic de votre site web.
S'abonner
close-link

Découvrez comment attirer "Vos 100 premiers leads" qui veulent vraiment acheter vos produits ! 

Cours en ligne GRATUIT (normalement 197 €)
close-link